IG DHS

Interessengemeinschaft Detailhandel Schweiz

Littering

Littering: le commerce apporte une contribution décisive à la résolution du problème 

Les membres de la CI CDS luttent contre l'abandon de déchets sur la voie publique. Ils multiplient les initiatives dans ce domaine et s'efforcent de réduire les déchets, notamment en optimisant les emballages.

La CI CDS refuse que le commerce soit tenu pour seul responsable du littering. Il s'agit d'un véritable problème de société, qui doit être reconnu et traité comme tel. N'en étant pas responsable, le commerce de détail rejette toute taxation dans ce domaine. Il considère en revanche que la solution passe par des initiatives fondées sur des partenariats public-privé, comme par exemple les entretiens de Bâle sur le littering. La CI CDS contribue par ailleurs au financement de campagnes de sensibilisation organisées par la Communauté d'intérêts pour un monde propre.  

 

Etude d'économie comportementale sur le littering en Suisse

12. Mai 2014

D'après une étude menée par FehrAdvice sur la base des principes de l'économie comportementale, la mise en place d'une taxe ne permettrait pas de résoudre le problème du littering, bien au contraire. Elle pourrait même avoir un effet contre-productif: se voyant contraintes de payer une taxe de toute façon, certaines personnes auront davantage tendance à jeter leurs déchets par terre. Au final, les frais liés au nettoyage des espaces publics pourraient augmenter. L'étude révèle aussi que ce sont surtout les conditions spatio-temporelles et l'environnement social d'un individu à un moment donné qui influencent son comportement. Cliquez ici pour en savoir plus sur l'étude. (étude disponible en allemand uniquement)

Déchets, recyclage, littering, consigne: Faits et arguments

30. Octobre 2013

La Suisse possède un système de recyclage particulièrement performant: à l’échelle européenne, elle affiche des taux de récupération susceptibles de battre tous les records pour quasiment tous les matériaux.
 

Révision de la loi sur la protection de l’environnement (LPE) – Les points cruciaux du point de vue de la CI CDS

6. Août 2013

La CI CDS approuve l’orientation générale du plan d’action du Conseil fédéral pour l’économie verte et souligne la nécessité de mesures supplémentaires en vue de réduire l'empreinte écologique. Les membres de la CI CDS attendent cependant la reconnaissance et la prise en compte des efforts préalables qu’ils ont déployés dans le domaine du développement durable et des expériences de longue date qu'ils ont réunies. 

Argumentaire contre la motion de Buman (10.3850)

20. Septembre 2012

Interdire les sacs en plastique équivaut à appliquer un emplâtre sur une jambe de bois: la Suisse consomme chaque année 850 000 tonnes de plastique. Or les sacs en plastique représentent moins de 0,5 % (3000 t) de ce volume. Interdire les sacs en plastique impliquerait leur remplacement par des sacs en papier, en bioplastique, etc., qui ne présentent aucun avantage écologique.